La panthère convoite des proies d'une grande diversité, qu'elle chasse à l'affût et en solitaire. Elle manie l'ipée avec adresse.

DSC_3154

Elle ne poursuit pas ses futures victimes, mais les guette, dissimulée parfaitement camouflée grâce à son pelage ocellé.

DSC_3217

Elle peut également, après avoir repéré une proie au loin, entamer une approche des plus discrètes. La panthère pratique avant tout une chasse opportuniste, saisissant l'occasion lorsqu'elle se présente.

DSC_3192 Une fois en possession de sa victime, la panthère l'entraîne à l'écart, afin de la savourer seule et en toute tranquillité. Elle consomme immédiatement le cœur. Après s'être repue, elle va en général s'abreuver. Elle élit volontiers domicile à proximité des débits de boissons, mais en période de sécheresse, elle est capable de faire preuve d'une remarquable sobriété, ne buvant que tous les deux ou trois jours.DSC_3207L'essentiel des études sur les panthères provient de l'ouest car les conditions climatiques y sont relativement privilégiées, douces et humides.DSC_3183Le troisième volet abordera la reproduction de la panthère.

En attendant, revenons à  la couture, histoire de soutenir ma fille dans sa cause féline, j'ai découpé une soie un poil(!)plus discrète pour moi ainsi qu'un petit bout de velours très doux qui traînait,tissus du marchés.

jupe Vogue (rallongée de 11 cms cette fois) et chemiser Burda,patrons tous deux déjà testés.

DSC_3104

DSC_3105On n'oublie pas le braskull...

DSC_3114BIS